Atta Kwami – Fabrication

Fabrication

16 février – 30 mars 2013

Atta Kwami est né en 1956 à Accra (Ghana). Il vit et travaille à Kumasi (Ghana) et à Loughborough (Royaume-Uni).

La galerie Vidal-Saint Phalle est heureuse d’être la première à exposer son travail en France.

La plupart des tableaux l’exposition Fabrication ont été réalisés dans l’ancien atelier de la mère de l’artiste, Grace Salomé Kwami, situé à proximité de Ho (Ghana), dans une région mi-rurale, mi-urbaine.

Atta Kwami dit de son travail récent « qu’il explore le dynamisme, les structures rythmiques et le pouvoir d’improvisation souvent associés à la pratique visuelle africaine…Un schéma compositionnel commun est celui de l’exploration et de l’exploitation des registres horizontal et vertical…Le lien entre ma peinture et le dessin des pagnes en bandes tissées est inévitable. Mais tout en évoquant la palette du kente (i.e tissu de coton et de soie) ghanéen, mon travail fait aussi allusion à la fragilité de la vie humaine, en particulier en Afrique où la voix des pauvres peut se faire entendre à travers la manière dont ils transforment leur cadre de vie, par le biais d’une esthétique personnelle. Ironiquement, leur engagement enrichit ma vie artistique. Parfois, lorsque je peins, je suis en transe, parfois aussi j’ai l’impression qu’une conversation s’est établie entre moi et les matériaux, ou entre moi et d’autres artistes, vivants ou morts, africains et non africains. »

Atta Kwami, qui est également connu pour ses installations et ses sculptures, dit de ses peintures, souvent de petit format :

« Pour moi, le petit format n’est pas une limite. Il ne réduit pas le montant d’énergie que j’imprime sur la surface peinte et bien que je travaille également en grands formats, j’ai une intimité particulière avec les peintures de petite dimension. »

Il ajoute : « Les qualités que je recherche sont la clarté, la simplicité, l’intensité, la subtilité, des structures architectoniques, de la musicalité (rythme et tonalité), l’intégrité et la spontanéité. Tant de choses se manifestent spontanément en peinture : la musique de jazz et la musique ghanéenne (en particulier celle de Koo Nimo), les peintures murales, les couleurs du sol, l’échelle pentatonique du xylophone… »

Atta Kwami est peintre et sculpteur, historien d’art, conservateur, diplômé (Bachelor of Art) de l’école des Beaux-Arts de Kumasi (Ghana), docteur en histoire de l’art de l’Open University (Royaume-Uni). Il enseigne depuis de nombreuses années à l’Université Knust (Ghana) et a été professeur invité par de nombreuses universités en Europe, en Afrique et aux Etats-Unis.

Récentes expositions individuelles en galeries :

2011 galerie Nicolas Krupp, Bâle.

2010-2008 Howard Scott gallery, New York.

2003-2002, galerie Nicolas Krupp, Bâle.

2001 Kunsthalle, Bâle.

Récentes expositions collectives en galeries :

2011 The Mojo gallery, Dubaï

2010 Léo Konig Inc, New York.

2009-2006 Beardsmore gallery, Londres.

Collections publiques (sélection) :

Metropolitan Museum, New York.

Smithsonian Institute, Washington.

National Musuem of African Art, Washington.

British Museum, Londres.

Victoria and Albert Museum, Londres.

Queensland art gallery, National Museum of Ghana

National Museum of Kenya.