Critique Télérama Sortir

« Les longues heures du coucher du soleil sont l’endroit où j’ai grandi », avoue Per Kirkeby, 74 ans, peintre et sculpteur danois, artiste des plus reconnus dans son pays et consacré par des rétrospectives récentes à la Tate Modern de Londres ou au Bozar de Bruxelles. Voilà donc une formidable chance de vivre une rencontre épatante avec ses toiles récentes, paysages ou natures mortes. Le geste juvénile s’y exprime avec brio et émotion, ainsi que les couleurs diaprées, jaune soufre et vert forêt, la lumière savante et une très prégnante mélancolie d’un temps qui s’enfuit. On se réserve dare-dare un peu de temps pour cette belle âme nordique…