Pizzi Cannella

September 10, 2014

Œuvres récentes

13 septembre – 23 octobre 2014

Catalogue disponible

 

Piero Pizzi Cannella est né en 1955 à Rocca di Papa, Italie. Il vit et travaille à Rome.

Il a commencé à peindre très jeune ;  Il a suivi, à partir de 1975, les cours de peinture d’Alberto Ziveri à l’Academia di Belli Arti de Rome tout en s’inscrivant aux cours de philosophie de l’Université La Sapienza. Sa première exposition personnelle a eu lieu en 1978 à la galerie La Stanza de Rome. En 1982, il a installé son atelier dans l’ancienne usine de pâtes Cerere dans le quartier de San Lorenzo, d’où le nom d’ « Ecole de San Lorenzo » qui a réuni également Bruno Ceccobelli, Gianni Dessi, Giuseppe Gallo, Nunzio et Marco Tirelli.

Suivirent, dès cette date, une centaine d’expositions en galeries tant à Rome (et principalement à la galerie L’Attico) qu’à New York (à la galerie Annina Nosei), à Berlin, Bâle, Milan, Sienne et Florence, Vérone, Singapour.

La galerie Vidal-Saint Phalle l’expose depuis 1990 à Paris. Cette exposition personnelle est la huitième à la galerie.

Dans le même temps, musées et espaces publics ont consacré à Pizzi Cannella des expositions personnelles :

principalement, le Museo Civico di Gibellina (1991), la Spedale Santa Maria della Scala de Sienne (1997), le Museo Archelogico Regionale d’Aoste (2001), le Centro Internazionale d’Arte Contemporanea de Genazzano (2003), le Teatro India de Rome (2004), le Museo d’Arte Contemporanea de Rome (2006-2007), l’Hôtel des Arts de Toulon (2004), la Scuderie Reale Le Pagliere du Palais Pitti, Florence (2010), le Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne (2011), la Galleria d’Arte Moderna d’Udine (2011), le Museo Internazionale delle Ceramiche (2013).

Enfin, les œuvres de Pizzi Cannella sont présentes dans de nombreuses collections publiques et notamment à la Galleria d’Arte Moderna de Bologne, à San Giorgio in Poggiale à Bologne, au Palazzo Reale de Milan, au Macro de Rome, à la Galleria d’arte Moderna de Turin, au Musée d’Art Contemporain de Pékin, au Museo Mumok de Vienne, au Musée d’Art Moderne de Saint Etienne, à l’Hôtel des Arts de Toulon.

Le critique italien Achille Bonito Oliva défend depuis de très nombreuses années le travail de Pizzi Cannella.

Voilà notamment ce qu’il écrit   (2004) :

« Dans un nomadisme qui fait partie de sa nature, et libéré de tout dogme créatif, Pizzi Cannella aborde la peinture avec un sens de la nécessité et un plaisir de sa pratique…La peinture pour Pizzi Cannella est le fruit d’un processus de permanente contamination d’une image à l’autre ; celle-ci est maculée, esquissée ou parachevée, submergée par un réseau de signes rapides, par des attaques et des intrusions. Vitesse et décélération sont les tempos de l’exécution et de la perception. Vitesse, car la main du peintre se meut librement autour des obligations de la ressemblance. Décélération quand il s’agit de revenir avec la main  sur les contours de l’image, de modifier sa construction ou d’en prolonger les limites. »

L’exposition « Nero d’Avorio » (« Noir d’Ivoire »)  réunit essentiellement 14 tableaux, du même format 140 par 100, sur panneau de bois et de ce même noir retenu « d’Ivoire » ni brillant ni terne, le noir de Pizzi Cannella.

Les images qu’a réalisées l’artiste pour l’exposition puisent dans le vaste registre de son iconographie et évoquent Rome et ses fêtes nocturnes, les robes des Belles, les lustres au plafond des palais, les éventails, les salamandres qui courent sur la pierre, les chaises luisant après la pluie, les cathédrales d’Orient et leurs dômes imaginaires.

 

Piero Pizzi Cannella, "Ballo D'oriente", 2014, techniques mixtes sur panneau, 142 x 102cm

Piero Pizzi Cannella, “Ballo D’oriente”, 2014, techniques mixtes sur panneau, 142 x 102cm

Lance Letscher

March 22, 2014

Communiqué de presse

Exposition du 22 mars au 12 mai 2014

-catalogue disponible-

La galerie Vidal–Saint Phalle est heureuse de présenter la quatrième exposition de Lance Letscher en France.

Lance Letscher est né en 1962 aux Etats-Unis.

Il vit et travaille à Austin, Texas.

Son travail a été exposé dans de nombreuses galeries aux Etats-Unis (principalement à New York, à la galerie Howard Scott, à San Francisco à la galerie Steven Wolf, à Los Angeles à la galerie Richard/Bennett, à Austin à la galerie David Berman, à Houston à la galerie Mc Murtrey, à Dallas à la galerie Conduit), et en Europe (en Suisse à la galerie Peter Vann, à Barcelone et Madrid à la galerie Miguel Alzueta, à Bruxelles à la galerie Pascal Polar).

L’œuvre de Lance Letscher est représentée dans de nombreuses collections publiques, principalement dans celles des musées des Beaux Arts d’Houston, d’Austin, de San Antonio, du Museum of Southeast,Texas,  duTyler museum,Texas.

En 2009, l’Université du Texas a consacré à Lance Letscher une importante monographie.

Le travail de Lance Letscher est un travail de collage.

Letscher aime à « chiner » le matériel qu’il utilise : vieux catalogues, revues un peu défraîchies, magazines ou livres usagés, cahiers d’enfants jaunis par le temps, éditions scientifiques périmées… « Tout ce qui est jeté » dit-il lui-même « possède les qualités qui m’attirent le plus, l’usure, la saleté de la longue utilisation, la manipulation, les marques et les griffonnages. »

Il procède ensuite au découpage des documents qu’il a ainsi réunis, ne laissant ce soin à personne d’autre, comme un peintre qui préparerait lui-même ses couleurs.

Excepté que ce travail (de découpe) est minutieux, fastidieux, compte tenu à la fois du nombre d’éléments retenus pour chaque collage et du fait que Letscher ne se contente pas de découper le contour des formes -extrêmement variées-  qui retiennent son attention mais parties ou détails d’entre elles, aussi bien que leurs vides, leurs espaces intérieurs, souvent avec une précision extrême, chaque coup de ciseau ou de cutter étant en soi une décision esthétique.

C’est quand il a accumulé suffisamment de matériaux, que Letscher peut composer ses collages :

Les différents éléments préalablement découpés sont assemblés sur un fond rigide (contreplaqué ou medium), arrangées, réarrangées dans un enchevêtrement complexe, foisonnant. Finalement, elles y sont collées avec une presse si puissante que l’image paraît incrustée dans ce fond, et que sur cette première couche l’artiste peut choisir d’en disposer une deuxième, une troisième…

Dans la préface du catalogue de l’exposition Laurent Boudier écrit :

Longtemps, Lance Letscher a réalisé de grandes compositions aux formes rythmiques, abstraites, offrant au regard un réseau intense de lignes ou de bandes colorées qui multipliaient les jeux ométriques. Ses marqueteries graphiques et colorées rappelaient aussi bien certaines œuvres du Constructivisme que les motifs agencés du patchwork, ou du quilt, aux EtatsUnis, pratiqué, à l’origine, sur la récupération de chutes de tissus par les esclaves noirs. Puis peu à peu, à partir de 2011, certaines œuvres ont laissé percevoir des découpages de petites maisons, dobjets, associés souvent à des lettres ou des mots, qui intriguaient la compréhension, samusaient du trouble de la lecture, images détournées, charades visuelles, cartes et diagrammes, en mosaïques étales. « Dans ce cas, souligne l’artiste, la figure sert de trame, elle permet de représenter certains souvenirs, des personnes ou des événements extérieurs susceptibles de trouver un écho avec le paysage mental de celui qui regarde l’œuvre. Cest une voie nouvelle et cela me permet de construire une structure narrative beaucoup plus complexe à travers les forces et les interactions des différents éléments de chaque collage. »

Nocturne de Drawing Now le vendredi 28/03/14 en présence de Thomas Müller.

March 07, 2014

Drawing Now, le salon du dessin contemporain qui se tient au Carreau du Temple, organise une nocturne le vendredi 28 mars jusqu’à 22h (« Drawing Night »).
Thomas Müller dont nous exposerons les œuvres récentes, sera présent à cette occasion et nous serions heureux que vous puissiez le rencontrer.

Cordialement,

Galerie Vidal-Saint Phalle (Stand D11)

Bandeau-WEB-FR-188px

Olav Christopher Jenssen, expositions publiques prévues au printemps 2014.

Le 15 mars 2014 : Donasjonen, au Nordnorsk Kunstmuseum de Tromsø.
Sjøgata 1, 9008, Tromsø

Le 26 mars 2014 : Hospital, Hôpital West-End de Berlin.
Spandauer Damm 130, 14050 Berlin

Le 16 avril 2014 : Taking a Line for a Walk (exposition de groupe), Centre Paul Klee.

Monument im Fruchtland 3, 3006 Bern

Art Paris Art Fair – Grand Palais

February 06, 2014

Retrouvez la Galerie Vidal – Saint Phalle à la foire Art Paris Art Fair au stand B10 dans la nef du Grand Palais.

Sept artistes de la galerie seront présentés lors de l’évènement: Martin Assig, Tony Bevan, Piero Pizzi Cannella, Lorenz Estermann, Pius Fox, Per Kirkeby et Lance Letscher. Cette sélection comprend à la fois des artistes confirmés mais aussi des artistes émergents comme Pius Fox dont la galerie a fait découvrir le travail pour la deuxième fois du 7 décembre 2013 au 23 janvier 2014.