Joseph Hart, Out of Moments, 6 mai – 15 juin 2010

19 mai 2010

I work on paper, incorporating a variety of approaches and materials including painting, drawing, and cut paper-collage. I intend to create awkward yet resolved compositions that emphasize balance, small moments, push and pull, calm and chaotic, hard and soft, and other forms of tension and paradox. Manipulating images, applying color and marks over and over, folding, cutting, editing, re-working, destroying and building back up, all play essential roles in my studio practice. My treatment is very controlled at times, and loose at others, creating a diverse arrangement of marks and gestures that might suggest the shape of a tool or weapon, vessel, artifact, a decaying floral still-life, the contour of a figure, or the sum of these objects unraveling into delicate abstraction.I currently utilize visits to museums and reproductions from art history books as platforms for examining the politics and economics of display, and how value can be suggested through different modes of presentation. Fixtures such as vitrines, shelves, frames, and plinths are reoccurring images in my work, providing formal structure while also serving as symbols of significance.

Sans titre, 2011, Tm sur papier, 71 x 55 cm

Sans titre, 2011, Tm sur papier, 71 x 55 cm

Je travaille sur le papier, intégrant différentes approches, différents matériaux, la peinture, le dessin, le papier découpé et le collage. Je cherche à créer des compositions à la fois maladroites et finies, qui restituent un équilibre, de brefs moments, qui mettent en valeur l’avancée et le retrait, le calme et le chaos, la dureté et la douceur, et toutes formes de tension et de paradoxe. Manipuler les images, appliquer de la couleur, y imprimer des marques, encore et encore, plier, découper, monter, reprendre, détruire et reconstruire, tout cela est une partie essentielle de mon travail à l’atelier. Mon geste est parfois très contrôlé, d’autres fois je procède de façon plus lâche, créant un assemblage de signes et de gestes qui pourraient aussi bien suggérer la forme d’un outil ou d’une arme, un vaisseau ou un objet d’art, une nature morte florale qui se fane, une silhouette, que la somme de tout cela se résolvant en une délicate abstraction. J’utilise mes visites dans les musées, je me sers des reproductions qu’on trouve dans les livres d’histoire de l’art, pour poser la problématique – politique et économique – de la façon dont sont présentées les œuvres d’art, et de la valeur qui leur est attribuée en fonction de leurs modes de présentation. Des éléments comme des vitrines, les étagères, les cadres, les plinthes, sont des images récurrentes dans mon travail, me fournissant une structure formelle en même temps qu’ils servent de signifiants.

Joseph Hart

Joy Lapse, 2010, tm sur papier, 48 x 38 cm

Joy Lapse, 2010, tm sur papier, 48 x 38 cm

recent news

Search :

Archives