William MacKendree

Portrait MacKendree-atelier de Cachan 2021
Portrait Willliam MacKendree - Atelier de Cachan, 2021

Présentation de l'œuvre

Le champ magnétique du pinceau

La peinture est pour moi un journal de voyage dans lequel le voyage est la peinture elle-même. Position qui implique que mon geste de peintre fusionne avec les divers niveaux de sensation que fait naître en moi l’image.

Je pratique l’acte de peindre comme un moyen de me connecter à la nature, l’histoire, la culture, et d’approfondir les liens qui m’attachent aux sujets que je traite. La voie à suivre vers un présent et un futur encore indéfinis se poursuit également vers l’arrière, éveillant des sensations, rappelant des souvenirs.

Surface et gestuelle sont d’inséparables composants de l’image et donnent une texture sensible à l’idée visuelle. L’image apparait de l’intérieur d’elle-même et se bâtit sur des forces opposées dans les limites qui lui sont définies. La façon dont l’image a été réalisée, la façon dont l’artiste s’y meut, est une partie essentielle du récit qui est inscrit en elle. La recherche d’une structure et d’une organisation de la surface est guidée par le désir de révéler les facultés qu’à cette recherche de suggérer des liens avec les expériences et la conscience humaines.

Il y a parfois une apparence de « non fini » ou de « travail en cours », faite pour subsister.  Cette apparence est essentielle pour permettre à l’image d’être suffisamment ouverte, moins aisément identifiable, de telle sorte à avoir le pouvoir de se reconstruire dans la vision singulière du spectateur.

La direction que prennent mes images est induite par mon intérêt pour des formes fondamentales et qu’on pourrait dire archétypiques. Le propre de ces formes est de permettre une communication non verbale, lien direct avec une mémoire autant individuelle que collective. Leur motif change de temps en temps, au gré de mes intérêts et de mes préoccupations. Il est toujours influencé par l’endroit où je vis et travaille. Certains de ces intérêts pouvant inclure la statuaire et les masques archaïques, d’autres la campagne ou le paysage urbain.

Mon désir est que la peinture, hors de toute lecture descriptive, invite le spectateur à un état de suspension mentale, lui permette de former intuitivement un lien avec le processus de création de l’image et ses origines.

William MacKendree

Retour haut de page